The Gardens Between, pour les nostalgiques du rembobinage

The Gardens Between est un jeu de plateforme-puzzle, développé par le studio indépendant The Voxel Agents et sorti en 2018. Ce jeu raconte le voyage onirique de deux jeunes amis, Arina et Frendt, soudainement immergés dans un monde surréaliste où seule la manipulation du temps et de l’environnement ont un rôle à jouer.

Trailer The Gardens Between

Le principe du jeu

Dans The Gardens Between, vous êtes plongé dans un univers construit à partir des souvenirs des deux adolescents, vous évoluerez d’îlots en îlots et devrez résoudre différentes énigmes pour avancer et passer à l’îlot suivant.

La manipulation du temps et de l’environnement sont les points majeurs du jeu. Dans The Garden Between, vous devrez apprendre à jongler entre chaque personnage et à conjuguer leurs compétences respectives.

En fonction de l’environnement et des différents obstacles à franchir, vous devrez trouver le bon enchaînement entre Arina qui peut vous faire avancer et récupérer les petites auras de lumière et Frendt qui lui, peut interagir avec les éléments qui vous entoure. Chaque îlot est différent et possède sa propre atmosphère et son lot de complexité.

Le gameplay

Même si la trame globale de ce jeu évolue peu et des premiers niveaux assez faciles, j’ai trouvé qu’une certaine complexité se faisait très vite ressentir. Vous pourrez vous retrouver sur un îlot où il est facile d’avancer et où vous évoluerez en quelques minutes (voir secondes pour les hardcore gamers du genre), comme vous pourrez avoir l’impression de ne pas avancer voire d’être bloquer sur un autre.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit que si vous avez réussi à progresser, c’est que c’était la bonne chose à faire et que, dans le cas contraire, vous n’auriez pas pu le faire 😉

Le gameplay du jeu est assez simple mais reste efficace et la prise en main se fait naturellement au bout de quelques secondes. Il peut se jouer à la manette comme au clavier. Je préconise plutôt la manette pour ce genre de jeu.

La durée de vie du jeu

Le jeu est composé de 19 niveaux au total, avec une durée de vie moyenne estimée autour de deux heures. Le jeu est assez casual et peut-être arrêté et repris plus jours ou semaines après, sans se sentir perdu(e) et dans l’obligation de tout recommencer (ce qui a été mon cas d’ailleurs).

Le jeu est disponible sur Steam, Switch, PS4, Xbox One, Stadia et en version mobile IOS et Android.

La bande son est assez chill et est inspirée de rythmes plutôt lents qui apporte une jolie pointe de poésie au jeu et une douce expérience audiovisuelle. C’est d’ailleurs, le musicien australien Tim Shiel qui a collaboré sur la création des musiques du jeu.

Ma conclusion

The Garden Between est relativement court et se joue facilement, sans prise de tête et fait partie des jeux que je classe dans la catégorie « posay/chill ». Ce genre de petit jeu qu’on peut faire pour se détendre « entre 2 » et qui nous berce par ses jolis images et ses petites musiques.

On passe un bon moment sur The Garden Between et on en ressort apaisé(e) !

2 réflexions sur “The Gardens Between, pour les nostalgiques du rembobinage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s