Kena: Bridge of Spirits, mes premières impressions après 12h de jeu

Le très attendu jeu d’aventure du studio Ember Labs, Kena: Bridge of Spirits, est sorti le 21/09 dernier, sur Epic Games. Je n’ai pas pu attendre pour tester le jeu, voici mes premières impressions après 12 heures de jeu.

Je précise qu’à l’heure où est publié cet article, j’ai joué une douzaine d’heures au jeu. Je ne l’ai pas encore terminé mais je pense que je peux déjà vous donner un aperçu du jeu ainsi que mon ressenti.

Le jeu

Kena: Bridge of Spirits est un jeu d’action/aventure à la troisième personne, où vous incarnez, une jeune héroïne, Kena, guerrière et fille d’un grand guide d’esprits, qui a décidé de suivre les pas de son père et devenir elle aussi guide d’esprits.

Au cours de son périple vers le temple de la montagne sacrée, elle va faire la rencontre de deux esprits d’enfants, Saiya et Beni, qui sont à la recherche de leur grand frère Taro. La jeune fille va décider de les aider à retrouver celui-ci.

Lorsqu’une personne décède, un masque en bois est sculpté en son hommage avant de rejoindre un sanctuaire. Cet objet symbolise le passage du défunt vers le monde des esprits mais il arrive que certaines âmes tourmentées ne trouvent pas le chemin vers ce repos éternel et restent alors piégées dans le monde des vivants. C’est à ce moment-là que les guides des esprits interviennent pour venir en aide à ces âmes errantes.

Kena va s’accompagner de petits compagnons, les « rots », qui l’aideront à avancer dans son exploration et à combattre les esprits corrompus qu’elle rencontrera. Le tout dans un univers japonisant, avec, énigmes et combats de tout type et de tout niveau.

Kena accompagnée de ses « rots »

Le jeu a été officiellement dévoilé lors de l’E3 2020 et a très rapidement crée la « hype » dans le monde du jeu indépendant. Malgré les reports successifs du jeu ces derniers mois, Kena: Bridges of Spirits est sorti fin septembre sur Epic Games.

Son gameplay

Au lancement du jeu, il vous ait proposé de choisir entre trois modes de difficultés. Il semblerait que ce choix aura une importance par la suite... (pour mieux apprécier la découverte du jeu, j’ai personnellement choisi la difficulté la plus facile).

  • Composez votre équipe : trouvez et collectez des petits familiers appelés « rots » afin qu’ils vous accompagne durant votre périple et vous aide à mener à bien votre quête.
  • Explorez : découvrez un village oublié et une étrange malédiction. Faites appel au pouvoir du royaume des esprits pour restaurer ce monde autrefois majestueux.
  • Combat effréné : les esprits sont corrompus, piégés et incapables de passer à autre chose, mettant Kena à l’épreuve à chaque tournant.
Aperçu d’un combat de mobs « standards »

Les combats sur les mobs « standards » sont en soi assez facile et ne nécessite pas une grande dextérité et se font très rapidement. Par contre, certains boss seront plus compliqués à battre que d’autre. Dans ces combats, vous aurez la possibilité de demander à vos rots de vous aider. Ils pourront par exemple étourdir quelques instants le boss pour vous permettre de lui tirer quelques fleches ou lui infliger quelques dégâts non négligeables dans un duel qui peut être tendu sur le long terme.

Dans tous les cas, rien n’est impossible dans Kena: Bridge of Spirits ! Le gameplay du jeu, en combat, comme durant les phases d’exploration de l’aventure, est assez facile à prendre en main et vous avancerez aisément dans le jeu.

Pendant votre recherche de Taro, vous allez devoir retrouver un certain Rusu. Prenez-bien le temps de faire cette partie de l’histoire car elle vous permettra de débloquer l’arc, arme plus qu’indispensable dans ce jeu ! Vous aurez également la chance de suivre la formation du grand Rusu sur l’utilisation de cette nouvelle arme. A ne pas négliger donc !

Mon avis sur le jeu

Kena: Bridge of Spirits est le premier jeu du studio Ember Labs.

La direction artistique du jeu est magnifique et nous offre des décors, des jeux de lumière et des ambiances sublimes. On peut également apprécier les effets d’animation et de combats ainsi qu’une bande son bien faîte, qui s’adapte aux différents environnements explorés, même si sur certains combats, j’ai trouvé la musique un peu oppressante et stressante.

On s’attachera très vite à ses petits compagnons que sont les rots avec la possibilité de les habiller de jolis chapeaux récupérés tout au long de notre aventure, ou encore, en interagissant avec eux aux travers de quelques actions, telles que la danse, le bisou et bien plus 🙂

Les douze heures de jeu déjà faîtes m’ont permis d’avoir un bel aperçu du jeu et de ses capacités. J’attendais ce jeu avec impatience, comme beaucoup. L’émerveillement des décors, la poésie de l’ambiance durant l’exploration, un gameplay qui peut paraître basique pour certains mais qui demande quand même de la dextérité sur les combats de boss et offre une expérience de jeu intéressante, ne reboutant pas pour autant le joueur.

Kena: Bridges of Spirits est une aventure de toute beauté. Avec ce petit chef d’oeuvre, le studio a placé la barre très haute !

Le jeu est disponible sur PC (Epic Games seulement), PS4 et PS5 :

Tout savoir sur le studio

Ember Lab est un studio fondé en 2009 par deux frères, Mike et Josh Grier.

Ember Lab a débuté comme un studio d’animation en réalisant notamment des courts métrages d’animation axés sur les personnages pour Coca-Cola.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s