Les Saisons Hanabi : Du 12 janvier au 8 mars 2022, la culture japonaise et le cinéma réunit sur un même événement

Du 12 janvier au 8 mars 2022, les Saisons d’Hanabi, c’est 7 avant-premières du cinéma japonais, en exclusivité, à travers toute la France, dans plus de 100 salles de cinéma.

Trailer des Saisons Hanabi Hiver 2022

Le programme de cette saison hiver 2022 des Saisons Hanabi met en lumière trois réalisatrices japonaises. En effet, il aura fallu attendre le 21eme siècle pour que le cinéma japonais laisse entrer des femmes cinéastes et plutôt que de refléter les idéaux « féminins » imposés par la société, les réalisatrices d’aujourd’hui filment et expriment les points de vue de femmes sur les femmes, chose suffisamment rare au Japon pour que ce soit souligné.

A l’occasion du prochain lancement de cette nouvelle saison, j’ai eu le plaisir d’interviewer Clara, de l’association Hanabi.

Bonjour Clara, tout d’abord merci d’avoir accepté de répondre à mes questions. Pouvez-vous nous présenter l’association et votre rôle au sein de celle-ci ?

Bonjour ! Je suis responsable de la communauté Hanabi, qui est une association dont le but est de promouvoir la culture japonaise, et plus spécifiquement son cinéma, de mieux en mieux mis en avant en France. Hanabi a grandi sur les réseaux sociaux, mais grâce à nos abonnés et nos adhérents, nous pouvons aujourd’hui proposer des événements IRL, des avant-premières de films et même notre propre festival !

Vous organisez chaque année un événement culturel autour du cinéma japonais, Les Saisons Hanabi. Pouvez-vous nous en dire plus sur cet événement et en quoi cela consiste ?

Très concrètement, Les Saisons Hanabi c’est un festival de cinéma japonais qui se déroule sur toute une saison : les salles de cinéma partenaires choisissent une semaine au cours de cette saison et s’engagent à passer notre sélection de 7 films japonais – soit un film par jour. 

La première édition du festival a vu le jour au Printemps 2019. L’objectif était le même qu’aujourd’hui : démocratiser le cinéma japonais et le rendre accessible au plus grand nombre en proposant un événement national. D’habitude, les festivals de cinéma sont localisés dans une seule ville, mais nous savions qu’en reproduisant ce schéma-là, toute une partie de notre communauté n’aurait pas accès à ces films que nous voulions partager avec eux. Cette année, pour son édition Hiver, c’est plus de 100 salles de cinéma qui participeront au festival ! 

Comment sélectionnez-vous les films qui seront diffusés dans le cadre des Saisons d’Hanabi ?

Notre sélection se fait surtout au coup de cœur ! Ce sont des films qui ne sont pas encore sortis en France, mais que nous avons repéré dans les sélections des festivals japonais ou internationaux (« Tempura », de Akiko Ohku, a par exemple remporté le prix du public au Festival du film de Tokyo en 2020). Le cinéma japonais contemporain est très riche et offre de nombreux points de vue sur la société : nous voulons rester fidèle à cela, et nous sommes donc attentifs à la diversité des films que nous proposons. En même temps, nous essayons de garder à l’esprit une certaine cohérence dans la sélection. Comme le trailer le laisse deviner, la plupart des films de cette édition parlent d’amour… 

Privilégiez-vous certains genres de films ou êtes-vous ouvert à tout ?

Dans l’histoire des Saisons Hanabi, il y a eu un peu de tout : animation (« Je veux manger ton Pancréas », « Night is Short », « Walk on girl »), drame (« Asako I&II »), documentaire (« Tenzo »), et même comédie horrifique avec « Ne coupez pas ». Cette année, on retrouve beaucoup de drame et de romance, mais l’animation et le documentaire sont quand même représentés ! 

Les films d’animation choisis à chaque saison sont toujours un gage de qualité et une belle découverte mais pourquoi il y a si peu de films d’animation dans vos sélections ?

Nous sommes très attachés à l’animation japonaise, c’est pourquoi nous tenons à proposer chaque année proposer au moins un film d’animation dans la sélection des Saisons Hanabi. Mais dès le début, nous avons remarqué que les manifestations autour des anime ne manquaient pas : de nombreux événements à travers la France rendent chaque année hommage aux fondateurs comme aux nouveaux talents. Je pense qu’aujourd’hui en ce qui concerne le cinéma japonais, la plupart des gens ont plus de facilités à citer des réalisateurs de films d’animation que de films en images réelles. C’était ce manque que l’on voulait combler. 

Les salles de cinéma partenaires de l’événement ne sont pas forcément les mêmes salles chaque saison. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Lorsqu’une salle participe aux Saisons Hanabi, c’est une grosse mobilisation. Cela implique beaucoup de communication, la mise en place d’événements, et d’intégrer de nouvelles séances à une grille horaire déjà très chargée. Ce n’est donc pas toujours évident pour les salles de s’engager sur ce type d’événement. Par contre, les salles qui décident de s’engager font souvent un travail remarquable pour faire vivre le festival. 

Comment vivez-vous, au sein des projets et de l’activité d’Hanabi, la période que nous vivons depuis bientôt 2 ans concernant la crise sanitaire ?

Comme dans beaucoup d’autres domaines, la crise a été un vrai choc pour toute la filière cinéma, et nous avons du renoncer à plusieurs événements prévus en 2020 et 2021, à commencer par Les Saisons Hanabi. Cette période a donc été l’occasion de refondre entièrement notre site, d’éditer notre nouveau coffret DVD, et surtout de lancer notre boutique en ligne, où nous proposons des livres, mangas et films choisis par nos soins. Depuis la réouverture des cinémas, nous avons recommencé à organiser des événements, avec notamment une opération nationale d’avant-premières de « Poupelle » pour Halloween. 

Nous commençons une nouvelle année, quels sont vos projets pour 2022 ?

Le travail amorcé avec Les Saisons Hanabi va se poursuivre tout au long de l’année, puisque les films présentés pendant le festival auront tous droit à une sortie nationale en France : notre mission est de continuer à les accompagner au mieux, en ligne et via des événements. Nous sommes d’autant plus motivés que la sélection de cette année met particulièrement à l’honneur trois films de réalisatrices japonaises, malheureusement encore trop peu représentées. Nous voulons vraiment mettre l’accent sur ces films et sur ces cinéastes pleines de talent !

Coup de projecteur sur la programmation

Pour cette saison Hiver 2022, Les Saisons d’Hanabi nous propose une très jolie sélection sur la thématique de l’amour et des relations entre les hommes et les femmes :

Tempura, de Akiko Ōku. Comédie romantique, sortie en 2022.

A 31 ans, Mitsuko a toujours eu quelques difficultés avec les relations humaines. Perdue dans un Tokyo trop grand pour elle, elle se réfugie dans des cours de cuisine dont elle peaufine les recettes au sein de son petit appartement. Elle y trouve aussi le réconfort… de sa voix intérieure, avec qui les échanges ne sont pas toujours simples ! Jusqu’au jour où elle rencontre au bureau un jeune homme plus jeune qu’elle.

Professeur Yamamoto part à la retraite, de Kazuhiro Soda. Documentaire, sortie en 2022.

Psychiatre avant-gardiste, le Docteur Yamamoto s’apprête à prendre sa retraite. Alors qu’il organise minutieusement ses derniers rendez-vous avec ses patients, il les sent de plus en plus déboussolés de le voir partir. C’est un autre défi qui attend le Professeur à son retour chez lui…

Aristocrats, de Yukiko Sode. Drame sentimental, sortie le 9 mars 2022.

À presque 30 ans, Hanako est toujours célibataire, ce qui déplaît à sa famille, riche et traditionnelle. Quand elle croit avoir enfin trouvé l’homme de sa vie, elle réalise qu’il entretient déjà une relation ambiguë avec Miki, une hôtesse récemment installée à Tokyo pour ses études. Malgré le monde qui les sépare, les deux femmes vont devoir faire connaissance.

La Famille Asada, de Ryôta Nakano. Récit de famille, sortie en 2022.

Depuis ses 12 ans, seule compte la photographie pour Masashi. Quand il réalise que ses parents et son frère ont renoncé à leur passion, il décide de les mettre en scène : pompier, femme de yakuzas, pilote de Formule 1… Devant l’objectif de Masashi, toute la famille se prête au jeu pour permettre à chacun de vivre ses rêves de jeunesse. Quand le Japon est touché par le tsunami de 2011, les photos de Masashi prennent une nouvelle dimension.

Poupelle, de Yusuke Hirota. Film d’animation, sortie le 17 août 2022.

Lubicchi vit au milieu de grandes cheminées dont l’épaisse fumée recouvre depuis toujours le ciel de sa ville. Il aimerait prouver à tous que son père disait vrai et que, par-delà les nuages, il existe des étoiles. Un soir d’Halloween, le petit ramoneur rencontre Poupelle, une étrange créature avec qui il décide de partir à la découverte du ciel.

The Housewife, de Yukiko Mishima. Thriller, romance.

C’est en recroisant son ancien amant de faculté, que Toko, depuis longtemps femme au foyer, voit soudain renaître en elle le désir de travailler, et de reprendre son métier d’architecte. Mais peut-on jamais retrouver la vie qu’on a délaissée pendant tant d’années ?

Suis-moi je te fuis, de Kôji Fukada. Romance, sortie le 11 mai 2022.

Entre ses deux collègues de bureau, le cœur de Tsuji balance. Jusqu’à cette nuit où il rencontre Ukiyo, à qui il sauve la vie sur un passage à niveau. Malgré les mises en garde de son entourage, il est irrémédiablement attiré par la jeune femme… qui n’a de cesse de disparaître.

Pour savoir dans quelle salle de cinéma vous pouvez aller voir ces films, rendez-vous sur le site d’Hanabi et la page dédiée à l’événement : https://www.hanabi.community/les-saisons-hanabi-hiver-2022/ 

Vous pouvez aussi suivre Hanabi sur les réseaux sociaux :

2 réflexions sur “Les Saisons Hanabi : Du 12 janvier au 8 mars 2022, la culture japonaise et le cinéma réunit sur un même événement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s